Actualités

caroline tatullo.jpg

Bienvenue à Valentine

Pierre et Caroline Tatullo (née Streit) sont heureux d’accueillir depuis le 6 août une charmante petite fille qui répond au prénom de Valentine. Elle est née à Thionville à 6 h 29 et pèse 3 kg 360. Elle se porte à merveille et fait déjà le bonheur de la famille et de sa sœur Justine. Toutes nos félicitations aux parents.

Source texte et image Républicain Lorrain du 16/09/2022

antitartre.jpg

Anti tarte IONICECO

Depuis le 7 septembre 2022 la station de traitement de l'eau de notre commune est équipée d'un anti tartre magnétique IONIC ECO. Le principe de fonctionnement cet appareil à aimants permanents (pas de consommation d'électricité) est de modifier les cristaux de tartre de telle manière à ce que le tartre ne puisse plus s'agglomérer. L'eau ainsi traitée garde toutes ses qualités minérales sans ajout de produits chimiques ou sels.

D'après IONIC ECO, l'installation d'un adoucisseur domestique est donc à présent inutile. Les adoucisseurs déjà installés ne doivent pas pour autant être déconnectés.

Pour plus d'informations vous pouvez vous adresser au Syndicat Intercommunal des Eaux du Meinsberg à Apach.

la-20e-edition-de-la-fete-de-l-amitie-a-eu-lieu-a-waldwisse-le-dimanche-14-aout-photo-dr-1

La 20e Fête de l’amitié renforce les liens franco-allemands

Après deux ans d’absence en raison de la pandémie de Covid-19, la Fête de l’amitié à Waldwisse a été renouvelée pour une 20e édition sur la place de Waldwisse-Biringen. Elle a été organisée par l’association les Amis de la Fête de l’amitié, qui réunit les Allemands de Biringen et les Français de Waldwisse. L’occasion de rappeler l’amitié qui lie les deux villages distants d’un km à peine.

Se réinventer

Une météo très chaude a accompagné les festivités : le traditionnel perçage du fût de bière le samedi 13 août à 18 h, la messe et le vin d’honneur du dimanche 14 août offert par les municipalités.

Le public, moins présent aux heures les plus chaudes, a rejoint la place à cheval sur la frontière aux heures les plus fraîches. Le but : profiter de la piste de danse et du château gonflable.

Jean-Michel Dorbach, président de l’association, a confié voir l’évolution de la fréquentation des fêtes de village à la baisse : « Il faut se réinventer et surtout garder des fêtes accessibles à tous ». Il a ajouté que l’une des premières difficultés était de trouver des bénévoles : en tout cas, 25 se sont relayés pour assurer le service des boissons et des repas avec le fameux jambon braisé.

À vos agendas !

La Fête de l’amitié est confirmée pour revenir l’an prochain. En revanche, après 20 ans de bons et loyaux services, le président a fait part de la décision de l’association d’arrêter l’organisation du traditionnel carnaval transfrontalier de Biringen-Waldwisse. « Si une autre association souhaite prendre le relais, je serais présent pour les aiguiller », assure-t-il.

Source texte et image Républicain Lorrain du 26/08/2022

l-iridologie-consiste-a-etudier-l-iris-des-yeux-pour-determiner-les-desequilibres-de-l-org

Grâce à l’iridologie,  vos yeux sont le reflet de votre organisme

L’iridologie, vous connaissez ? Il s’agit de l’analyse de l’iris. Grâce à cette étude, vous pourrez savoir si vous êtes en bonne santé, sur le plan émotionnel comme physiologique. Sarah Sour, naturopathe à Waldwisse, s’est perfectionnée dans cette pratique, qu’elle a accepté de nous faire découvrir.

Cicéron disait « les yeux sont le miroir de l’âme ». Hippocrate est allé plus loin, précisant : « Tels sont les yeux, tels sont les corps ». L’iridologie est en complète adéquation avec ce dernier, puisque cette technique s’appuie sur l’analyse de l’iris, la partie colorée de l’œil, pour déterminer les forces et les faiblesses de chaque personne. Sarah Sour est naturopathe depuis le 1er  février. Elle intervient dans un rayon de trente kilomètres autour de Waldwisse. Et elle s’est perfectionnée dans la lecture de l’iris. « À l’aide d’un iriscope, je vais prendre des photos de vos yeux, puis j’utiliserai une cartographie pour cerner d’éventuels problèmes physiologiques ou émotionnels. »

Ouvrez grand les yeux

Elle observe évidemment la pupille mais aussi son contour, la couleur de l’œil est révélatrice. Chaque iris est unique, tout comme les empreintes digitales. « On n’est pas dans la divination, on regarde s’il y a des taches jaunes ou blanches, c’est ainsi que l’on peut déterminer qu’un organe est congestionné. L’hygiène de vie est prise en compte, ainsi que l’hérédité de la personne. » L’iridologie permet de mettre le doigt sur une fatigue chronique, sur un foie défaillant ou la présence de cholestérol. « On peut détecter les inflammations mais pas les virus. » Chaque œil est scruté de près. « L’œil droit montrera des défaillances sur la partie droite du corps, le gauche sur l’autre moitié. »

Une pratique antique

La pratique est peu connue, pourtant elle était déjà utilisée par les Égyptiens. « Elle s’est énormément développée au XIXe siècle et elle est avérée dans plusieurs pays. Mais pas en France. » Beaucoup de professionnels estiment que c’est de la poudre aux yeux. La paternité de cette médecine douce est accordée à un docteur hongrois, Ignatz von Peczely, qui écrivait : « L’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, mais aussi celui du corps ». « À l’issue, je transmets un bilan complet dans lequel j’ajoute quelques conseils naturels. c’est là où ma deuxième casquette, celle de naturopathe, intervient. Les deux sont complémentaires. »

Le résultat est étonnant. « On ne parlera pas de maladies graves ou de cancers. Mais on peut voir les déséquilibres du corps comme le niveau d’acidité, l’accumulation médicamenteuse, les faiblesses et forces des organes. Chez vous, pas grand-chose à dire, vous avez de beaux yeux et vous êtes en bonne santé, mais essayez de dormir davantage et attention à vos poumons. »

Source texte et image Républicain Lorrain du 22/07/2022

combattants-en-argonne.jpg

Waldwisse : trois habitants, soldats de la Grande Guerre, ont été mis en lumière en Meuse

Une cérémonie du centenaire du Monument-Ossuaire de la Haute-Chevauchée, à Lachalade, en Meuse, a eu lieu dimanche 26 juin. Des plaques commémoratives ex-voto ont été dévoilées, parmi lesquelles apparaissaient les noms de trois habitants de Waldwisse, soldats de 14-18 tombés sous l’uniforme allemand.

Sous une pluie soutenue, dimanche 26 juin, au Monument-Ossuaire de la Haute-Chevauchée à Lachalade, à l’ouest de Verdun, s’est déroulée une cérémonie des 100 ans de ce monument. Ce dernier, datant de la Première Guerre mondiale, rassemble les restes d’environ 10 000 soldats inconnus, toutes nations confondues, tombés lors des batailles de Champagne et d’Argonne.

À cette occasion, des plaques commémoratives ex-voto ont été dévoilées , parmi lesquelles apparaissent les noms de trois habitants de Waldwisse, au nord de Bouzonville, soldats sous l’uniforme allemand, puisqu’à l’époque la Moselle était annexée : Nicolas Magard (Betting-lès-Waldwisse), Henri Helbron et Sylvain Levy (Waldwisse).

Les personnalités politiques concernées

Le dévoilement des plaques ex-voto a été fait en présence d‘autorités consulaires, politiques, diplomatiques et militaires de chaque pays concerné : France, Allemagne, États-Unis, Italie, Tchécoslovaquie. L’ancien ministre Gérard Longuet était également présent, tout comme le maire de Waldwisse, Jean-Guy Magard. Ce dernier a officiellement déposé une gerbe pendant la cérémonie. Il était doublement concerné, puisque le soldat disparu Nicolas Magard figure parmi ses ancêtres.

52 tonnes d’explosifs en 1916

Tous les noms des régiments de tous pays ayant combattu en Argonne sont inscrits sur le Monument-Ossuaire, ainsi que le nom des lieux de combat. Un cratère laissé en l‘état près du monument impressionne le visiteur. Il s’agit du résultat de 52 tonnes d’explosifs déposés par l’armée allemande sous les positions françaises via des galeries creusées et mis à feu en 1916. Le plus important dépôt de minage connu à ce jour pour cette période.

 

Source texte et image Républicain Lorrain du 30/06/2022

concert orgue.jpg

Concert inaugural de l’orgue restauré sans fausse note

Dans une église Sainte-Catherine copieusement remplie par un auditoire complètement conquis, musique et chants ont résonné pendant plus de deux heures. De Florian Schwartz et Jean Nicolas Steffen à l’orgue, qui a retrouvé la tonalité des premiers jours, aux deux chorales paroissiale et Évolution avec Francis Pastant aux commandes et Denis Bilz à la guitare… sans bavure.

Concert à succès et apprécié de l’abbé Vincent Naumendorff, curé modérateur de la communauté de paroisse Saint-Gall, Mario Ponticelli, président du conseil de fabrique. Sans oublier Francis Pastant dont l’interprétation en soliste de l’ Ave Maria de Gounod avait même décidé un couple de Sarreguemines à effectuer le déplacement. La saison se termine pour Évolution qui reprendra ses répétitions courant septembre.

Source texte et image Républicain Lorrain du 29/06/2022

fête de la musique.jpg

Fête de la musique le 26 juin

Les amis de la  fête de l'amitié ont organisé cette année la fête de la musique sur la place de l'amitié située entre Waldwisse et Biringen.

Allemands et Français avaient besoin de se retrouver après la longue période de restrictions sanitaires. Les organisateurs avaient tout prévu : buvette, restauration, piste de danse et karaoké avec écran géant.

La soirée a malheureusement été gâchée prématurément par un orage violent vers 10h30 à tel point que certaines personnes ont dû attendre la fin de l'orage bloquées dans les toilettes.

fête de l'école.jpg

Fête des écoles le 25 juin

Trois 3 ans après la dernière fête des écoles, c'est dans des locaux fraîchement rénovés qu'a eu lieu le samedi 25 juin une nouvelle édition organisée par l'APE en collaboration avec les instituteurs. La journée s'est déroulée dans la bonne humeur avec les différentes animations proposées : maquillage, spectacles, tombola, restauration et buvette.

Gongelfang.jpg

Les voisins font la fête à Gongelfang

À Gongelfang, petit hameau annexe de la commune de Waldwisse, on se salue souvent de loin faute de temps ou d’agenda bien rempli. Mais quand on décide de renouer avec la fête des voisins, on met les petits plats dans les grands et le plaisir est là ! Tous les habitants du petit village, ou presque, animaux de compagnie compris, étaient présents.

Source texte et image Républicain Lorrain du 17/05/2022

fleurs.jpg

C'est plus beau avec des fleurs

Marie Claire Magard et Christiane Meyer, 4ème adjointe, ont uni leurs forces pour fleurir les bacs situés dans les différentes entrées routières communales.

Merci Mesdames.

Source communale du 09/05/2022

répararation trous.jpg

Réfection des routes

Monsieur le maire, Jean-Guy Magard, en personne secondé par Michael Nadé, ouvrier communal, ont profité d'une belle journée ensoleillée pour boucher les différents trous qui se sont formés cet hiver dans les chaussées.

Source communale du 09/05/2022

groupe d'anciens.png

Le café Klatsch reprend du service

Après des mois d’interruption pour cause de Covid, les réunions rencontres sous le signe du café Klatsch reprendront vendredi 8 avril, à partir de 14 h 15, à la salle communale. Cet après-midi de bonne humeur se déroulera autour du traditionnel café-gâteau, de jeux de cartes et de société, et plus si affinités. Le rendez-vous est programmé une fois par mois en dehors des vacances scolaires.

Source texte et image Républicain Lorrain du 28/03/2022

nettoyage printemps.jpg

Les habitants se mobilisent pour nettoyer les abords de la commune

Il est hélas encore et toujours nécessaire de procéder au ramassage des objets divers jetés çà et là sur les abords des routes et des chemins vicinaux. À Waldwisse, l’opération nettoyage de printemps contribue fortement à garder la nature propre. Une trentaine de bénévoles ont ainsi répondu à l’invitation de la municipalité, un peu moins que l’an passé. Avec les élus, ils se sont activés sur les trois villages formant le territoire communal et la récolte de détritus a été abondante. Il est à noter que les quelques centaines de mètres avant la frontière, sur les deux voies menant en Allemagne, sont les plus fournies en canettes jetées par les fenêtres de véhicules passant par là.

Source texte et image Républicain Lorrain du 28/03/2022

un-vehicule-sort-de-la-route-entre-halstroff-et-waldwisse-la-conductrice-a-ete-prise-en-ch

Rémeling : une jeune conductrice légèrement blessée après une sortie de route

Jeudi 17 mars vers midi, un accident de la circulation a eu lieu sur la commune de Rémeling sur la départementale D60 reliant Halstroff à Waldwisse. En croisant un autre véhicule, la voiture a mordu le bas-côté. S’en est suivie une perte de contrôle. L’automobile a terminé son embardée dans le fossé.

La victime, une femme d’une vingtaine d’années, coincée dans l’habitacle a dû être extraite de sa voiture par une dizaine de sapeurs-pompiers venus des centres de Remeling Bouzonville et Sierck. Blessée légèrement, elle a été transportée à l’hôpital.

Source texte et image Républicain Lorrain du 18/03/2022

evolution.jpg

La chorale Évolution va faire le point sur les projets de l’année

Après la reprise de son activité, la chorale Évolution tiendra son assemblée générale le jeudi 24 mars à 19 h en la salle communale. Le président Bernard Carentz soulignera rapidement le bilan des deux années passées. Les projets pour cette année 2022 seront surtout évoqués.

À l’issue de cette réunion des adhérents, ce sera place aux chants avec, à 20 h, la répétition habituelle sous la baguette du dirigeant Francis Pastant. Le pass sanitaire n’est plus obligatoire et le port du masque non plus. Évidemment, le choix de le porter ou pas reste libre.

Les portes restent évidemment ouvertes à ceux ou celles qui voudraient se joindre au groupe et partager des chants. Avec le plaisir de se retrouver autour d’une passion commune.

Source texte et image Républicain Lorrain du 15/03/2022

image conseil.png

Le conseil municipal fait son retour salle de la mairie

Les élus se réuniront mardi 15 mars à 19 h, non pas salle des fêtes, les restrictions Covid étant supprimées, mais dans la salle de la mairie. À l’ordre du jour : les comptes de l’année 2021 ; le budget prévisionnel 2022 ; les taxes locales ; différentes modifications statuaires concernant la CCB3F ; les tarifs de location de la salle communale ainsi que de l’occupation du domaine public par les commerces ambulants, et des décisions concernant le nouveau lotissement Les Hauts Tilleuls en cours de viabilité, dont la dénomination et numérotations des rues.

Source texte et image Républicain Lorrain du 9/03/2022

fleurs.png

Mme Odette Hilt

Nous avons appris le décès de Mme Odette Hilt née Dorbach, survenu le 8 mars, à Thionville, à l’âge de 88 ans.

Née le 26 juillet 1933 à Manderen, elle avait pris pour époux M. Joseph Hiltz le 9 novembre 1953, qu’elle a eu la douleur de perdre le 19 juin 2015.

Mme Hilt avait trois enfants, Josiane, Michèle et Antoine, huit petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants.

Elle était agricultrice à la retraite.

Les obsèques ont été célébrées le vendredi 11 mars, à 14h30, en l’église Sainte-Catherine de Waldwisse.

Nos condoléances à la famille.

Source texte et image Républicain Lorrain du 8/03/2022

la-chorale-evolution-donne-a-nouveau-de-la-voix-photo-rl-1646498590.jpg

C’est l’heure de la reprise pour la chorale Évolution

Par l’intermédiaire de son président Bernard Carentez, la chorale de composition internationale Évolution annonce son retour sur scène pour la reprise des répétitions jeudi 17 mars, à 20 h, à la salle des fêtes.

Bonne nouvelle donc pour un groupe à qui ces rendez-vous hebdomadaires manquaient visiblement et ce, après quasiment deux années de mutisme pour beaucoup. La soixantaine de choristes va ainsi préparer activement le prochain rendez-vous fin mai, avec trois concerts en hommage à Jean-Jacques Goldman.

L’assemblée générale se tiendra jeudi 24 mars à 19 h (sans pot de l’amitié, prudence oblige), suivie de la répétition habituelle. Une assemblée générale double résumant 2020 et 2021 (qui s’annonce donc rapide).

Les répétitions se déroulant en salle, le pass sanitaire reste obligatoire selon les directives de l’Agence régionale de santé. Concernant le port du masque, le choix est libre et ceux souhaitant le conserver pourront le faire.

Source texte et image Républicain Lorrain du 5/03/2022

Lyet.jpg

M. Julien Lyet

M. Julien Lyet est décédé le 1er  mars à Thionville, à l’âge de 37 ans. Né le 27 décembre 1985 à Thionville, il était l’époux de Mme Élodie Bruckmann.

Il avait deux enfants, Noeline et Élina. Chef d’équipe, il était domicilié à Betting, annexe de Walwisse. Nos condoléances à la famille.

Source texte et image Républicain Lorrain du 3/03/2022

sarah-sour-vit-a-waldwisse-elle-est-naturopathe-a-domicile-elle-se-deplace-entre-thionvill

Après douze ans dans les ressources humaines, Sarah Sour se lance dans la naturopathie

Attirée par la nature depuis toujours, elle a œuvré dans les ressources humaines avant d’envisager une reconversion. Après deux ans de formation, Sarah Sour, de Waldwisse, se lance dans la naturopathie et la réflexologie. Elle intervient à domicile.

C’est une prise de conscience qui lui a fait changer de cap. En charge du recrutement dans les ressources humaines durant douze ans, Sarah Sour côtoyait de nombreuses personnes en souffrance, mal dans leur peau. « Il y a deux ans, j’ai décidé de tout arrêter pour chercher ce qui pourrait me faire vibrer. J’étais attirée par la psychanalyse mais aussi la nature. Le rapport à l’humain m’a toujours animée. »

Finalement, elle a opté pour la naturopathie et s’est formée durant deux ans pour se lancer récemment. « Je suis basée sur Waldwisse mais je me déplace dans un rayon de 30 km. Je suis également à la recherche de locaux pour accueillir de temps en temps des patients. »

Source texte et image Républicain Lorrain du 5/02/2022

le-pays-des-trois-frontieres-a-paye-un-lourd-tribut-a-la-deportation-des-juifs-vers-les-ca

Pays des Trois Frontières : se souvenir du convoi 68 vers les camps de la mort nazis en 1944

Le Pays des Trois Frontières a payé un lourd tribut à la déportation des juifs vers les camps de la mort nazis. Les cimetières juifs de Bouzonville, Sierck-les-Bains et Waldwisse en témoignent. De nombreuses plaques rappellent les déportés jamais revenus. Au Luxembourg, des pavés du souvenir, « Stolpersteine », scellés dans les trottoirs devant les maisons qui leur appartenaient, citent les disparus ainsi que les lieux de leur déportation. Un exemple saisissant parmi d’autres : le convoi 68, qui a quitté Drancy le 10 février 1944, avec 1 500 déportés, et est arrivé à Auschwitz le 13. Une cinquantaine de déportés juifs de Sierck, Waldwisse et environs en faisaient partie. Parmi les 26 Stolpersteine installés à Mondorf-les-Bains, au Grand-Duché, deux ont trouvé place le 1er octobre 2021 près de l’ancien poste frontière à Mondorff, coté France donc. Il s’agit là des premiers Stolpersteine posés en Moselle.

 

Le Pays des Trois Frontières a payé un lourd tribut à la déportation des juifs vers les camps de la mort nazis. Le cimetière juif de Waldwisse en témoigne

Source texte et image Républicain Lorrain du 15/01/2022