Des vœux et des mercis

Les forces vives de la commune étaient invitées par la municipalité, salle communale pour les traditionnels vœux. Au cours de son allocution, le maire a remercié « tous les bénévoles qui œuvrent souvent anonymement, et dans tous les domaines, pour l’amélioration de la vie du village. » Associations, personnels communaux, jeunes diplômés de l’année ont été mis à l’honneur. Parmi eux, Astrid Becker, adjoint technique territorial, pour 25 ans au service de la commune.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 30/12/2016

Qui sème le vent récolte la tempête

L’éolien a le vent en poupe en Allemagne. Mais en France, un projet piétine depuis dix ans. Leur recours rejeté, les voisins allemands font appel.

Mais à quoi jouent-ils ? Alors qu’en Allemagne les éoliennes poussent comme des champignons, à la frontière, à Waldwisse et Launstroff, dans le pays thionvillois, un projet similaire est en stand-by depuis dix ans. « Il y a eu un premier projet dès 2002. Puis celui-ci, en 2006, retoqué par la Dreal (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) en raison de la migration des oiseaux et des chauves-souris. Et après, à cause de la proximité du château de Malbrouck », souligne Albert Harter, maire de Launstroff. Finalement, le permis de construire permettant à neuf éoliennes de voir le jour a pu être signé en juin 2014. Mais au moment de l’enquête publique, les Allemands ont manifesté leur mécontentement et ont déposé un recours auprès du tribunal de Strasbourg. Rejeté le 5 octobre, les Allemands avaient deux mois pour faire appel. « Le 5 décembre, on pensait que c’était bon, qu’on pouvait enfin lancer les travaux », précise Jean-Guy Magard de Waldwisse. « La semaine dernière, on a découvert un article publié dans un quotidien allemand annonçant la décision du conseil municipal de Rehlingen-Siersburg de faire appel. » Elus, avocats et le chef de projet Simon Maurice-Demourioux de la société Boreas ont tenté de savoir si le délai était ou non respecté. « Malheureusement oui, ils avaient jusqu’au 12 décembre pour le faire. Mais ils s’appuient sur les mêmes raisons que pour le recours. Ils estiment qu’ils ont été prévenus trop tardivement de notre projet. Un comble surtout lorsque l’on sait qu’eux construisent à tout va et ce même lorsqu’il y a un recours », poursuit Jean-Michel Streit de Waldwisse.

Pour les élus, comme pour les agriculteurs prêts à louer leurs parcelles, c’est la fois de trop. « Ces éoliennes nous permettraient de rentrer de l’argent, même la communauté de communes profiterait d’une partie de la taxe professionnelle », déplore Albert Harter.

« C’est la première fois que je travaille sur un projet qui prend autant de temps, reconnaît Simon Maurice-Demourioux. S’il n’y avait pas eu cet appel, on aurait pu commander les éoliennes cette semaine et débuter les travaux en février pour une mise en service en novembre. Nos éoliennes sont hautes de 120 à 150 mètres, elles sont petites comparées à celles des Allemands qui culminent à plus de 200 m. Trois viennent juste de s’implanter à 200 m de Waldwisse. » De vraies girouettes, ces Allemands. « Ils n’ont jamais digéré la centrale de Cattenom. Ils se vengent », estime Jean-Guy Magard.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 23/12/2016

Noces d'or de Bernadette et René HILT

Bernadette Harter, fille de cafetiers de Gomelange et René Hilt, fils de boulangers de Waldwisse, se sont mariés le 20 août 1966. Ils ont eu 2 enfants Patrice et Christelle et sont les heureux grand-parents de 3 petits enfants Antoine, Ewan et Kylian. Bernadette et René ont repris la boulangerie familiale et l'ont dirigée jusqu'à la retraite de René en 2004 avant de la transmettre à leur fils Patrice. Tout le monde se souvient de la sympathique et souriante Bernadette derrière son comptoir et de René, connu comme le loup blanc dans toute la région. Pendant plusieurs décennies il a fait la tournée des villages voisins avec sa camionnette pour vendre ses bons pains, baguettes, gâteaux et croissants.
La municipalité leurs souhaite encore de longues années de vie commune.

Dernier café-klatsch

Pour le dernier café-klatsch de l’année, les seniors ont été gâtés par un avant-goût de fêtes de fin d’année.

Les spritz étaient servis mais aussi, tartes et bûches de Noël offerts par l’Association sportive et socio-éducative (ASSE), de quoi contenter tout le monde.

Qui plus est autour de jeux de sociétés, le tout dans la bonne humeur.

Le prochain rendez-vous aura lieu le vendredi 20 janvier et cela se passera salle communale.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 16/12/2016

Carnet blanc Emma et Arnaldo

Emma Minopoli, ouvrière d’usine, et Arnaldo Cuccurese, ouvrier d’usine, ont échangé le oui les

unissant devant Jean-Guy Magard, maire de la commune.

Nos meilleurs vœux de bonheur aux nouveaux époux.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 15/12/2016

Sainte Barbe patronne des sapeurs pompiers

Ce samedi 10 décembre 2016 les sapeurs pompiers de Waldwisse ont fêté leur patronne Sainte Barbe en compagnie de leurs familles, des membres de l'amicale et des bénévoles qui les ont soutenus dans les diverses manifestations. Au cours de son allocution, le chef de corps Jean Michel Dorbach, a promu Mathieu Brabant au grade de caporal chef, a confirmé l'arrivée au service actif de Thomas Nicolas et la reprise des formations du jeune William. Après le traditionnel long discours du chef, les maires de Waldwisse, Jean-Michel Magard, et de Launstroff, Albert Harter, ont quand même encore trouvés quelques mots à dire. Tous se sont ensuite régalés avec le copieux repas préparé par le traiteur Olivier Jourdain. Merci à Olivier qui propose à chaque fois ses petites vidéos très appréciées sur les années passées.

St Nicolas est cool

Dimanche 4 décembre 2016

Ils l'ont attendu avec impatience et St Nicolas a honoré le rendez-vous donné par la municipalité et l'ASSE à la salle communale. Bijoux et objets de décoration ou de noëls étaient disponibles pour les plus grands, et ateliers de dessin ou de décoration en plus de la distribution de friandises pour les petits. Certains n'ont pas hésité de qualifier le saint patron de cool.

 

Photo et texte : Toun
 

Dimanche 27 novembre a eu lieu le traditionnel repas offert par la commune à ses ainés âgés de 65 ans et plus. Après son allocution au cours de laquelle le maire, Jean-Guy Magard, a énuméré les travaux réalisés dans l'année et ceux à venir, une minute de silence a été respectée pour ceux qui nous ont quitté cette année. Les doyens présents Colette Regnery et René Grün, tous deux agés de 88 ans, ont reçu un joli panier garni. Raymond, un ancien de Waldwisse, a assuré l'ambiance musicale pendant que le traiteur Olivier Jourdain et son équipe assuraient la cuisine et le service à table. Visiblement tout le monde a bien apprécié l'après midi et surtout la séquence de twist au cours de laquelle se sont révélés des danseurs aussi inattendus que talentueux.

 

Un grand merci à tous ceux qui chaque année donnent un peu de leur temps pour assurer le succès de cet évènement communal.

Un monument dédié à la paix à Siersburg

Ce dimanche 13 novembre en Allemagne était le jour de commémoration nationale pour les victimes de toutes les guerres. La Municipalité de Bouzonville a été associée à la cérémonie organisée à Siersburg. À cette occasion, une sculpture réalisée par l’artiste Toun, de Waldwisse, a été inaugurée au monument aux morts.

À travers toute l’Allemagne, on a célébré ce dimanche la « Journée nationale du souvenir aux morts des guerres », le « Volkstrauertag ». Une tradition qui perdure depuis 1952 et qui a bien évidemment été respectée à Rehlingen-Siersburg, la ville sarroise jumelée avec Bouzonville.

D’ailleurs, cette année, la cérémonie a été marquée par un événement dans l’événement. En effet, au-delà de la participation d’une délégation bouzonvilloise emmenée par le maire Denis Paysant, on a tenu à symboliser la réconciliation franco-allemande. Pour ce faire, une sculpture réalisée par l’artiste Toun, de Waldwisse, a été présentée et inaugurée au pied du monument aux morts de Siersburg.

Cette sculpture en deux parties de 300 kg chacune et d’une hauteur de 1,20 m, a été réalisée d’une part en pierre de Jaumont pour symboliser la France et d’autre part en gré (« Buntsandstein ») pour représenter l’Allemagne. Les deux blocs forment un couple qui s’enlace.

L’artiste mosellan était présent à cette cérémonie présidée par Martin Silvanus, maire de la commune sarroise, et Reinhold Jost, ministre de l’Environnement et de la Justice en Sarre. Tous deux ont souligné l’importance de « l’amitié » et du « partenariat franco-allemand », vus comme « un moteur de la paix en Europe ». De son côté, le maire de Bouzonville a rappelé (en allemand s’il vous plaît) que ce 13 novembre était une triste date pour la France en raison des attentats de l’an passé à Paris. « La paix n’est jamais une évidence mais elle est essentielle. Se souvenir de nos morts est un devoir civique. C’est pourquoi il faut encourager la construction de monuments de paix à côté des monuments aux morts », a-t-il dit.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 14/11/2016

Se ressourcer grâce aux Pilates

Les pratiquants se retrouvent pour des séances de Pilates, tous les lundis, à partir de 20 h 15, en salle communale. Cette méthode permet de rééquilibrer le corps en se concentrant sur les muscles pour un meilleur équilibre dans la posture et le maintien de la colonne vertébrale tout en agissant sur une harmonisation mentale. Le tout par des exercices mêlant fluidité, précision et contrôle de la respiration sous les conseils de Radhia, professeur de sport, diplômée et reconnue par Jeunesse et Sport.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 11/11/2016

Vous avez dit tricot !

Elles se retrouvent à une vingtaine deux fois par mois salle communale pour faire du tricot mais pas seulement. Broderie, patchwork et autres travaux manuels ont droit de citer dans une ambiance des plus décontractée et le café-gâteaux n’est pas a dédaigner également. Les prochains rendez-vous auront lieu les mardis 8 et 22 novembre à partir de 13 h 15.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 05/11/2016

Il a sculpté la réconciliation franco-allemande

Le 13 novembre, une sculpture signée Antoine Dihé, dit « Toun », trônera au monument aux morts de Siersburg, ville sarroise jumelée avec Bouzonville. Rencontre avec cet artiste que les frontières et la nature humaine inspirent.

Il peint, il dessine, il photographie, il écrit. Mais Toun est avant tout un sculpteur. Dans son atelier, à Waldwisse, ses œuvres monopolisent l’espace et trahissent l’imagination sans limite de cet habile touche-à-tout.

« Un couple qui s’enlace »

Il faut imaginer ces deux sculptures en version géante, soit 1,20 m et 300.

Les lignes courbes, les arrondis, reviennent comme une marque de fabrique dans les créations de l’ancien menuisier en bâtiment. Tandis que les thèmes des trois frontières ou encore la nature humaine font partie de ses principales sources d’inspiration. Voilà sans doute les raisons qui ont poussé la Ville de Rehlingen-Siersburg à commander à l’artiste une œuvre symbolisant la réconciliation franco-allemande. Un défi accepté et un contrat honoré. Sa sculpture trônera devant le monument aux morts de Rehlingen-Siersburg, ville jumelée avec Bouzonville. L’inauguration est prévue le dimanche 13 novembre à 11h30 à Siersburg. « J’ai réalisé cette sculpture en deux parties de 300 kg chacune, hautes de 1,20 m : l’une en pierre de Jaumont pour symboliser la France et l’autre en gré ("Buntsandstein") pour représenter l’Allemagne. Deux personnages se font face et forment un couple qui s’enlace. C’est comme ça que je vois la réconciliation », explique Toun.

« La face cachée de l’être humain »

Âgé aujourd’hui de 62 ans. Antoine Dihé se définit comme un sculpteur autodidacte dont les techniques et les réflexions sont le fruit d’une remise en question perpétuelle. Ainsi, pour lui, la sculpture est d’abord un moyen d’expression. « Je ne cherche pas à plaire, même si ça me fait toujours plaisir quand on me dit que c’est beau. Mais pour moi, l’art doit servir davantage à poser des questions qu’à apporter des solutions. »

Né à Waldwisse et ayant « baigné depuis toujours dans la culture des trois frontières », notre artiste sculpte avec son cœur : « L’œuvre d’art doit venir du ventre, la tête ne fait que l’accompagner. » S’il fallait retenir un thème qui le fascine, un seul, ce serait sans hésiter « la face cachée de l’être humain ». « L’inexpliqué et l’inexplicable m’interpellent toujours. Je travaille beaucoup à l’instinct, mais la part de l’instinctif sur le geste conscient me force au questionnement. » Certaines de ses œuvres font justement référence à la double face de l’Homme, tantôt bon, tantôt mauvais. Il faut alors regarder l’objet dans son ensemble, devant comme derrière, pour découvrir une subtilité et saisir le message.

Pour ce qui est de l’œuvre monumentale qui sera exposée à Siersburg, il n’y aura pas besoin d’aller jusque-là. « Pour symboliser la réconciliation, il n’y a rien de plus universel que deux êtres qui s’embrassent. » Preuve que la simplicité aussi n’empêche pas le beau.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 22/10/2016

NOUVEAU SERVICE : CABINET D'INFIRMIERES

La mairie vient d’inaugurer récemment l’un des bâtiments rénovés de l’ancienne douane route de Zeurange transformé en appartements en plus d’un local médical. Celui-ci vient d’accueillir son premier professionnel de santé, en l’occurrence une infirmière, qui propose ses services au cabinet et à domicile et qui sera rejointe au mois de mars prochain par une associée. Avec son entrée spécifique sur le côté du bâtiment et son parking dédié, le cabinet a reçu ses premiers patients, un plus pour le village.

Cliquer ici pour des infos sur le nouveau cabinet d'infirmières

Source texte Républicain Lorrain du 20/10/2016

Un zeste de zumba

Parmi les nouvelles activités proposées depuis la rentrée par l’Association sportive et socio-éducative (ASSE), la zumba kids s’adresse aux enfants et fait le plein. Tous les lundis, de 19 à 20 h (hors vacances et jours fériés), les 7 à 13 ans peuvent s’éclater sur des musiques actuelles en combinant aérobic et danses latines salle communale. Le tout sous les conseils de Radhia, professeure de sport diplômée et reconnue par Jeunesse et Sport.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 20/10/2016

L’ancienne gendarmerie transformée en pôle médical et logements

Les anciens bâtiments occupés par les douanes puis la gendarmerie ont été désertés. Trois ont été transformés en logements par des promoteurs. Le quatrième, acheté par la municipalité de Waldwisse, vient d’être inauguré.

Situés à la sortie de Waldwisse à quelques pas de la commune allemande de Biringen, quatre logements avaient été aménagés pour accueillir les douaniers dès 1958. En 1992, trois ont été vendus à des promoteurs. Le quatrième a été occupé par les gendarmes jusqu’à la fusion en 2005 avec leurs collègues de Sierck-les-Bains. Le bâtiment a été racheté cinq ans plus tard par la municipalité qui a lancé des travaux de transformation et de rénovation à partir de 2012.

Vendredi, la commune a inauguré les lieux qui se divisent désormais en cinq appartements de types F3 et F4 et d’un local médical pouvant accueillir infirmiers et médecins. « Ce sont les élus de l’ancienne municipalité qui sont à l’origine du projet , a rappelé l’actuel maire, Jean-Guy Magard. Le bâtiment a été acquis pour 120 000 € auxquels nous avons ajouté 585 000 € pour les travaux et l’aménagement d’un parking. » Une somme importante pour la petite commune de 800 âmes qui a pu compter sur le soutien de l’État qui a versé 47 000 € au titre de la DETR (Dotation d’équipement pour les territoires ruraux) et 19 000 € pour le parking. La Région a contribué à hauteur de 65 000 €, le Département 133 000 €. Anne Grommerch avait accepté de puiser dans sa réserve parlementaire de député la somme de 5 000 €.

Commune cherche médecin

Bonne nouvelle, les logements ont déjà trouvé des locataires et le pôle médical deux infirmières. « Une s’y installera ce mois-ci, l’autre en mars , se réjouit le maire ; en revanche, nous sommes toujours à la recherche de médecins. » Le village a la chance d’avoir déjà un généraliste mais son cabinet n’est pas adapté aux personnes à mobilité réduite. « On aimerait attirer un docteur et pourquoi pas un kiné, ce serait un vrai plus pour notre population. » Pour mémoire, Waldwisse possède quelques atouts dont une école regroupant cent élèves, une garderie, deux boulangeries et coiffeurs.

La démarche de la municipalité a été saluée par Laurent Steichen, vice-président du Département. « Il fallait oser aller au bout du projet. Cette action participe au maintien d’une activité dans le secteur. Par ailleurs vous conservez un bâti ment qui a une vraie histoire. » Le sous-préfet de l’arrondissement de Thionville a encouragé ce type de projets. « Vous êtes des maires bâtisseurs et vous permettez aux entreprises du secteur de travailler. Sachez que la DETR va être augmentée dès l’an prochain. Alors faites passer vos dossiers rapidement et n’hésitez pas à venir trouver votre sous-préfet. »

Source texte et photo Républicain Lorrain du 12/10/2016

Nouveau visage à Waldwisse à la mairie…

Une nouvelle tête accueillera désormais les usagers à la mairie de Waldwisse en la personne de Cathy Godot-Favari, habitante de la commune et désormais nouvelle secrétaire. « C’est une reconversion radicale » avoue l’intéressée qui a travaillé dans un laboratoire d’analyses biologique.

  La commune emploie donc maintenant deux secrétaires de mairie à temps partiel : Sandrine et Cathy  

Source texte et photo Républicain Lorrain du 11/10/2016

Animation pastorale

Une petite cinquantaine de fidèles a assisté à la présentation d’un nouveau site Internet dédié au culte catholique et concernant la communauté de paroisses St Gall du plateau de Sierck en l’église de Waldwisse par Mario Ponticelli, en présence de l’abbé Naumendorff. C’est l’équipe d’animation pastorale qui est à l’origine de la création de ce site qui concerne les paroisses de Flastroff, Halstroff, Kirschnaumen, Kerling-lès-Sierck, Laumesfeld, Rémeling, Waldweistroff et Waldwisse.

www.paroissesaintgall.fr

Source texte et photo Républicain Lorrain du 03/10/2016

Marche populaire : et de vingt et une !

Le temps était un peu mitigé pour la 21e édition de la marche organisée par l’amicale des sapeurs-pompiers de Waldwisse mais a été idéal pour le reste de la journée. Et les amateurs ne s’y sont pas trompés. Les parcours de dix kilomètres et celui adapté d’environ cinq kilomètres ont fait découvrir quelques panoramas inhabituels entre Lorraine et Sarre. À l’arrivée, café et grillades étaient là pour revigorer les sportifs.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 25/09/2016

Du monde au périscolaire

Le service municipal de restauration et de garderie monte en puissance depuis la rentrée avec une vingtaine d’enfants inscrits. Une cuisine équipée permet de servir les repas fournis par un prestataire et une salle de repos attend les plus petits pour la sieste. Des activités variées sont proposées aux plus grands par Isabelle et Madyson et Cathy.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 23/09/2016

Mélodicadence pour une nouvelle saison

S’adressant aux enfants de 7 à 16 ans, l’association Mélodicadence reprend ses séances tous les vendredis, de 18 h 30 à 20 h 30, à la salle communale. Chant et chorégraphie sont au programme, à partir de ce vendredi 23 septembre. Renseignements et inscriptions sur place.

Source  Républicain Lorrain du 22/09/2016

L'ASSE multiplie les activités

L’Association sportive et socio-éducative a tenu son assemblée générale et quelques petits changements sont intervenus dans son comité. La présidente en est toujours Cathy Godot-Favari, Sandrine Magard passe trésorière et Joëlle Arnold, secrétaire. Les assesseurs sont Angélique Jelsch et Sara Sour tandis que les commissaires aux comptes sont Cécile Kokel et Élodie Liet-Bruckmann. Les activités de zumba-kids et Pilates proposées depuis cette rentrée sont en phase d’être concrétisées, les journées tricot et la participation à la Saint-Nicolas également. La reconduction du marché des producteurs et créateurs est en discussion ainsi qu’une journée d’initiation aux sports, une visite de la Maison de la nature à Montenach et un loto.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 22/09/2016

Deux concerts à préparer

Dirigée par Francis Pastant, la chorale Évolution vient de redonner de la voix, puisque les deux prochains rendez-vous, Rettel et Sierck-les-Bains nécessitent deux répertoires différents, concert traditionnel pour l’un et de Noël pour l’autre. Quelques nouvelles recrues pour la reprise, mais toujours pénurie de voix basses souligne Bernard Carentz, le président. Recrutement donc dans tous les pupitres. Pour se rendre compte, tout simple, il suffit de venir participer à une des répétitions qui se tiennent à la salle des fêtes, à Waldwisse, tous les jeudis de 20 h à 22 h.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 22/09/2016

Insolite : 3 Paires de jumeaux à l'école

Ils sont six mais vont par deux. Trois paires de jumeaux fréquentent la grande et petite section de la maternelle de Waldwisse. Sur un total de trente-sept bambins, cela se remarque. Vincenzo et Cristofer D’Orso nés en 2011 sont les aînés de cette triplette tandis que Dakota et Lana Driesbach pour les filles et Timéo et Manoé Frisch pour les garçons, natifs de 2013, en sont les benjamins. Un peu étonnés, ils ont posé de bonne grâce pour la photo sous le regard complice des mamans.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 19/09/2016

Les élus se retroussent les manches

Comment économiser tout en améliorant le cadre de vie dans une petite commune aux moyens limités ? En se retroussant les manches. C’est ce qu’ont fait les élus, maire, adjoints et conseillers municipaux épaulés par l’ouvrier communal pour poser aux endroits stratégiques du village toute une série de panneaux indicatifs.

Ceux qui chercheront désormais la mairie ou la salle des fêtes n’auront plus besoin d’attendre de croiser un quidam pour se renseigner. Par contre le creusement des différentes fondations pour les poteaux de soutien de la nouvelle signalisation a parfois amené son lot de surprise et les gros bras n’étaient pas de trop pour en venir à bout.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 06/09/2016

Fête du Papayou à Waldwisse : du soleil et des poneys

Pour leur troisième édition de la fête du Papayou, les membres de l’association organisatrice Les corbeaux peuvent être satisfaits ! Le soleil, qui se fait pourtant rare cet été, a dardé de ses rayons la totalité de la manifestation, donnant le sourire à tout le monde !

Si les traditionnelles buvette et restauration étaient de mises, ce sont surtout les manèges et les balades en poneys qui ont animé les quatre jours de l’événement même si les plus petits ont regretté que le château gonflable ne soit érigé que le temps d’une soirée seulement. Qu’a cela ne tienne la pêche au canard n’a pas failli a son attractivité tandis que les plus grands se sont installés au volant des auto-tamponneuses. Autres attractions au programme le stand de maquillage et de coiffure.

Mais la fête du Papayou c’est aussi et surtout l’occasion de retrouvailles entre natifs ou anciens habitants du village le tout accompagné d’une animation musicale omniprésente.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 16/08/2016

16 ème Fête de l'amitié

Français et allemands se sont retrouvés à la frontière pour faire la fête au milieu de la nature et à deux pas de la ligne qui séparent les deux pays.

En toute amitié. Et les représentants des deux villages organisateurs, Waldwisse et Biringen, n’ont pas boudé le traditionnel perçage du premier fût de bière pour trinquer, avec modération, à la pérennité de cette aventure qui dure depuis seize ans.

L’association de la Boule waldwissoise a organisé quelques parties de pétanque et la soirée s’est poursuivie avec l’animation musicale assurée par Roland Bordin pour faire danser les plus âgés et DJ pour entraîner les plus jeunes.

Côté restauration, les bénévoles des deux villages ont assuré, et les plus petits s’en sont donnés à cœur joie dans le château gonflable en attendant le feu d’artifice, nouveauté de cette édition, qui a rassemblé tous le monde.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 08/08/2016

Nouveau radar pédagogique

Il en manquait un. Désormais toutes les routes arrivant à Waldwisse sont équipées de radars pédagogiques. Après les 2 radars de la route nationale, celui de la route de Biring c'est maintenant la route de Gongelfang qui a été équipée. En plus de celui qui se trouve dans la traversée de Gongelfang la commune dispose à présent de 5 exemplaires.

Fête des voisins à Gongelfang

A Gongelfang, l’un des plus petits villages du canton, les voisins se connaissent et s’apprécient. Raison de plus pour faire la fête et ce pour la quatrième année consécutive, autour du barbecue et autres spécialités culinaires, d’autant plus que les enfants y ont trouvé leur compte avec des confiseries à foison et un immense tracteur gonflable. Les châteaux n’ont qu’à bien se tenir.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 14/07/2016

Fête de l'amitié 16 ème

Français de Waldwisse et Allemands de Biringen se sont retrouvés salle communale pour la préparation de la seizième édition de la fête transfrontalière de l’Amitié qui se tiendra les 6 et 7 août prochains. Matériel, gastronomie, petites animations et messe en plein air… tout a été passé en revue. Les bénévoles, municipalités, associations et particuliers vont s’atteler à ce que ce rendez-vous soit une réussite.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 08/07/2016

Spectable de l'ASSE les 10 et 11 juin

Comme chaque année en fin d'année scolaire l'ASSE de Waldwisse  (Association Sportive et Socio-Educative) a organisé son spectacle avec les enfants qui se sont entraînés depuis septembre dernier avec leur coach Jigy (Mr Barbier de Jiji & Compagn'Y).
Samedi 11 juin à 18h le spectacle de danse moderne, de guitare avec des musiciens confirmés et de théâtre des adolescents.
Dimanche à 15h la représentation de guitare des musiciens débutants et de cirque et de théâtre des enfants.

Les membres de l'association ont accueillis les gens par un petit message durant lequel ils ont expliqué d'un commun accord avec Jiji que les activités ne seraient pas reconduites en septembre 2016. Jiji, qui était un peu révolté contre les gens du village car ils ne représentent que 20% des inscrits aux activités, a quand même tenu son show en jouant un rôle de papy dans le spectacle de théâtre ado.
L'ASSE va se diversifier dans ses actions et est activement à la recherche de nouvelles manifestations ou activités. Ce qui sera proposé aux petits comme aux grands sera mis dans les actualités sur le site de l'ASSE (http://assewaldwisse.wix.com/accueil).

Les boissons et la petite restauration servies à l'entracte serviront à financer d'autres actions.
Une récolte de jeux, jouets ou livres pour la garderie scolaire du village a été effectuée. Les dons sont toujours possibles.

Les spectacles se sont clôturés en musique "la photographie" avec diverses poses des enfants. Un petit cadeau leur a été offert par l'association ainsi qu'à Jiji.

Fête de fin d'année de nos écoles maternelle et primaire

Les écoles primaire et maternelle de Waldwisse ont fêté le vendredi 10 juin sur le thème de l’Afrique la fin de l'année scolaire. Pour une fois le beau temps était au rendez-vous.
Elles ont mis en scène un spectacle haut en couleurs et en rythme en collaboration avec l'association messine Nanbara. Tous les enfants ont visiblement pris beaucoup de plaisir à chanter, danser et tambouriner.
Mais le clou de la journée a été sans conteste l'exposition d’art plastique. Impressionnant , formidable, magnifique, phénoménal, il n'y a pas de superlatif assez puissant pour décrire la beauté, la quantité, la qualité et la diversité des oeuvres réalisées. Franchement bravo à nos professeurs. De nombreux visiteurs en sont restés bouche bée.

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de venir voir cette exposition découvrez les oeuvres dans la galerie photos ci jointe.

Buvette et restauration ont été assuré par les bénévoles et les parents d'élèves qui ont mis la main à la pâte pour confectionner de nombreux et bons gâteaux.

 

Chapelle de Betting

L'association de Rénovation de la chapelle de Betting a organisé mercredi 4 mai sa messe annuelle. Cette année encore il fallait se présenter en avance pour être assuré d'avoir une place assise. Après la cérémonie, le beau temps aidant, tous sont restés pour savourer le café ou bière-gâteau servi par l'association. Ce fût comme d'habitude l'occasion de se rencontrer et d'échanger quelques banalités ou souvenirs. Merci aux bénévoles pour les nombreux et bons gâteaux.

Producteurs et créateurs : un premier marché réussi organisé par l'ASSE

Il y avait de quoi faire à Waldwisse pour le premier marché de producteurs et créateurs locaux dont le titre lui-même était explicite à souhait.

Plus d’une trentaine de participants étaient présents et la pluie qui s’est invitée l’après-midi n’a pas trop entamé la fréquentation. Du côté des producteurs, saucisses, rillettes, pâtés et autres salaisons en ont fait saliver plus d’un, le tout accompagné de glaces, miels et confitures, sans compter différents pains et quiches proposés par les deux boulangeries du village qui ont participé à l’opération. Ajoutez à cela farines et lentilles, ainsi que fleurs et plants divers pour le jardin, et l’éventail était presque complet.

Pour ce qui était des créateurs, les bijoux étaient les plus représentés ainsi que les créations en feutrines et tissus. Il y avait également des vêtements coutures et des petits meubles, des décorations bois, papiers ou autres, de la poterie décorée et des bougies, de la peinture sur soie ainsi que de la peinture sur soi proposé par le salon de coiffure voisin. L’école maternelle était également de la partie et proposait des livres pour enfants et cartes scolaires d’antan.

L’Association sportive et socio-éducative des écoles (ASSE) organisatrice assurait le service du côté de la restauration.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 02/05/2016

Des choses à revoir chez les corbeaux

L’association Les corbeaux a tenu son assemblée générale en présence du premier magistrat, Jean-Guy Magard, qui a demandé une minute de silence en l’honneur d’Anne Grommerch, originaire du village.

Différents problèmes ont ensuite été évoqués concernant la bonne marche de l’association. Outre les comptes faisant apparaître un solde négatif, des problèmes d’utilisation abusive des locaux ont été constatés, créant des problèmes de voisinage en plus de dégradations de matériel et un manque d’entretien et de propreté. Le tout apparemment consécutif à une carence d’encadrement d’utilisateurs réguliers qui sont en grande partie extérieurs au village. Le comité a décidé de réagir, quitte à limiter les heures d’ouverture des locaux.

Il a également été rappelé que le but de l’association est de maintenir une animation et des activités dans le village, le tout dans le respect de toutes les parties.

Il y a aussi du positif. En effet, les projets ne manquent pas avec une manifestation prévue pour la fête de la Musique qui est d’ores et déjà actée en plus de la fête d’été du Papayou et d’Halloween.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 30/04/2016

Dix communiants

Ils étaient une dizaine d’enfants, de Kirschnaumen, Rémeling et Waldwisse, à effectuer leur première communion en l’église Sainte-Catherine de Waldwisse, sous la houlette de l’abbé Naumendorf, et les chants de la chorale Évolution.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 27/04/2016

Premier marché de producteurs et créateurs locaux le samedi 30 avril

On espère du monde pour le premier marché de producteurs et créateurs locaux organisé par l’association sportive et socio-éducative des écoles le samedi 30 avril. Plus d’une trentaine d’exposants ont déjà répondu présents. Les bijoux seront bien représentés mais il y aura aussi des créateurs de doudous, poupées de chiffon, objets décoratifs en feutrine, tissus broderie, dentelles et bois, des vêtements couture, de la poterie, de la peinture, le tout accompagné par des producteurs de miel, glaces, lentilles, jus de pomme, confitures et charcuteries.

L’école maternelle présentera ses décorations sur le thème de l’Afrique et l’exposition « Le jardin de Toun » sera ouverte.

 

Rendez-vous sur le parking de la salle communale à partir de 10 h.

Restauration sur place.

Des places sont encore disponibles pour quelques exposants. Renseignements au 06 30 90 40 78.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 22/04 et 27/04/2016

Le sous-préfet en visite dans les rues du village

Il faisait un peu frisquet mais le soleil était de la partie pour la visite du sous-préfet Thierry Bonnet. Le représentant de l’Etat a arpenté les rues du village en compagnie du maire de la commune et de quelques conseillers municipaux et adjoints, histoire de se rendre compte de la spécificité de la commune et de ses besoins. Il a ainsi pu constater le potentiel de l’école communale qui offre de nombreuses possibilités quant au projet de regroupement scolaire qui est en discussion avec des villages voisins. Et les enfants de la halte-garderie communale ont, du coup, eu les honneurs des édiles. Direction salle communale ensuite où il a été question de travaux d’entretien, puis à l’église paroissiale où c’est la mise aux normes de l’éclairage qui a été évoquée. L’aménagement du centre-bourg et les problèmes d’enfouissement des réseaux ont également été abordés au fil des rues parcourues. De retour en mairie, les discussions ont continué autour d’un café pour évoquer les possibilités de financement de certains projets.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 21/04/2016

Parc éolien : révolution technologique en vue à Launstroff-Waldwisse

La nouvelle fait grand bruit dans les milieux concernés et le Landerneau local est en ébullition. La population de l’arrière-pays sierckois est très partagée, car le parc éolien de Launstroff-Waldwisse, qui a déjà fait couleur beaucoup d’encre, a tout du serpent de mer. Cela fait huit ans que la première version du projet a vu le jour. Il vient de connaître une évolution majeure. La nouveauté vient d’une nouvelle génération d’éoliennes dont le concept simplissime de par sa théorie, l’est beaucoup moins par sa technique. Le tout découle d’un simple constant : un mat d’éolienne est pourvu de trois pales. Pourquoi en pas utiliser un même mat et multiplier les pales, ce qui réduirait l’investissement lié à plusieurs supports et multiplierait la production électrique liée à un seul. La société VHLC, Vé Hot Liat & Cie, qui s’est attelée au problème depuis longtemps, vient de lever le secret sur ses recherches dans le domaine. Et présente officiellement un nouveau type de machine à neuf pales, dont nous vous révélons en exclusivité les premières images. Elle a choisi la ferme éolienne de Waldwisse-Launstroff pour procéder aux premiers essais.

La directrice de la communication chez VHLC, Agnès Padon, nous en dit un peu plus : « Sans révéler les secrets techniques et les brevets attenants, disons que le principe de ces nouvelles éoliennes est basé sur la présence sur un même mat de trois séries de pales. Ça fonctionne un peu comme un banc de poissons : la première pale, exposée directement aux courants aériens, entraîne par synergie les autres.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 1er avril 2016

Nettoyage de printemps

Samedi 19 mars à 9h30 de nombreux bénévoles soucieux de faire quelque chose pour l'environnement se sont donnés rendez-vous devant la caserne des sapeurs pompiers pour le traditionnel nettoyage de printemps. Âgés de 5 à 83 ans, tous ces chasseurs de détritus armés de pinces et de sacs poubelle, se sont mis en marche dans toutes les directions pour se retrouver vers midi autour du barbecue organisé par la commune. Cette journée s'est déroulée dans la bonne humeur et tous sont repartis chez eux avec le satisfaction du devoir accompli. Un grand merci à la doyenne du jour, Mme Trinell Lilianne âgée de 83 ans, qui à elle seule a ramassé les détritus de Waldwisse à Gongelfang. Que tout le monde en prenne de la graine, avoir une telle pêche à cet âge ça mérite le respect.

Un grand merci à tous.

Photo : Toun

Noces d'or de Gisela et Jean-René Ehré

Jean-René Ehré et Gisela Diwo se sont mariés le 12 février 1966. Ils ont eu 3 enfants et sont les heureux grand-parents de 4 petits enfants. Gisela est originaire d'Oberesch en Allemagne et Jean-René de Betting. Ils font partis de ces couples qui, après la 2ème guerre mondiale, se sont donnés corps et âme pour valider la réconciliation franco-allemande décidée par les politiques en 1963. D'ailleurs dans la famille Ehré, Jean-René n'a pas été le seul à traverser la frontière pour trouver un conjoint. Sa soeur, son frère et plus tard son père à la mort de sa mère, l'ont imité.
La municipalité leurs souhaite encore de longues années de vie commune.

Fidèles au rendez-vous

Ils sont une quinzaine, parmi les anciens, à se retrouver une fois par mois salle communale autour de jeux de société et du café-gâteau pour passer un agréable moment et échanger les dernières nouvelles. En janvier, ils en ont profité pour tirer les rois autour de galettes offertes par la municipalité et servies avec le sourire par des membres du conseil ou conjoints de conseillers municipaux.

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 09/02/2016

Le 7 février : un 16e carnaval transfrontalier haut en couleur

Il y a les habitués, ceux qui reviennent chaque année comme André de Guerstling, « pour l’ambiance et se retrouver entre copains, nous sommes venus à dix ». D’autres comme Agnès et François de Metz ont plongé dans la folie du carnaval de Waldwisse-Biringen pour la première fois. « Habituellement on va à Perl, avec les petits-enfants. On a appris par le journal qu’il existait une fête à Waldwisse alors on a voulu voir. » Pour leur baptême du feu, ils n’ont pas été déçus. Dimanche, à l’occasion de la 16e édition, les inconditionnels de l’événement ont mis le paquet et ont fait preuve d’originalité. Des peluches géantes aux diseuses de bonne aventure en passant par des pirates et des abeilles, sans oublier les Schtroumpf et les personnages d’Astérix, il y en avait pour tous les goûts. Du goût justement c’est aussi pour cela qu’on vient à Waldwisse. Les carnavaliers sont généreux et vous assomment à coup de bonbons et de barres en chocolat — si je vous assure, j’en ai fait les frais — de quoi remplir les sacs des nombreux enfants venus déguisés pour l’occasion. Côté musique, c’est une joyeuse cacophonie qui berce le cortège. De Shakira à Manau et sa tribu de Dana en passant par Saga Africa le tout agrémenté du célèbre refrain Allez hop auquel s’ajoutent des coups de klaxons et des bruits de pétards. Un brin assourdissant…

À n’en pas douter, ce carnaval transfrontalier est une expérience renversante, surtout pour ceux qui ont testé les breuvages servis. Inoubliable aussi, tant les spectateurs sont repartis recouverts de confettis. Sûr André et ses copains reviendront en 2017 pour la 17e édition. François et Agnès aussi mais avec les petits-enfants cette fois. De bon augure pour Les Amis de la fête de l’amitié qui se décarcassent chaque année pour en mettre plein la vue.

 

Texte du Républicain Lorrain du 08/02/2016

Le Plan local d’urbanisme est engagé

Les actuels POS (Plans d’occupation des sols) doivent, suivant un décret de loi, être remplacés par les nouveaux Plan Local d’Urbanisme (PLU). Les premières réunions pour la mise en étude de celui de Waldwisse, qui devra être finalisé pour 2017, viennent de démarrer.

Le PLU sera le principal document de planification de l’urbanisme au niveau communal pour établir les projets d’aménagement futurs, autrement dits les zones constructibles, les zones à préserver ou les zones à risque et non constructibles.

Ce nouveau document s’appuiera évidemment sur le POS, mais sera remis à jour. Il répondra ainsi aux évolutions des réglementations et des enjeux actuels d’aménagement des territoires communaux comme la maîtrise de la ressource foncière et la lutte contre l’étalement urbain, ainsi que la préservation et la mise en valeur du patrimoine environnemental, paysager et architectural. Ce sont les élus qui sont les premiers décideurs du nouveau contenu de ce document et une commission a été mise en place pour mener le projet. À Waldwisse, cette dernière est composée du maire, de ses adjoints, des conseillers municipaux Angélique Jelsch et Michel Nadé, et d’une représentante extérieure au conseil en la personne de Marie-Thérèse Gross.

C’est le bureau alsacien OTE Ingénierie d’Illkirch-Grafenstaden qui est chargé des études et pronostics en vue de la finalisation de l’opération.

Dans une deuxième phase la population sera informée et consultée. Cependant, un registre est d’ors et déjà à disposition en mairie aux heures et jours habituels d’ouvertures pour toute remarque des habitants et propriétaires concernant l’élaboration de ce PLU.

Les collectivités territoriales concernées seront ensuite consultées pour d’éventuelles remarques et la mise en place du document final pourra alors être effective.

Un travail de longue haleine en perspective.

Source texte et photo Républicain Lorrain du 09/01/2016

Bientôt carnaval !

Les amis de la fête de l’amitié, français et allemands, ont tenu leur assemblée générale salle communale de Waldwisse et le prochain carnaval en a été le sujet principal. L’association, qui réunit les habitants des deux villages limitrophes de Waldwisse du côté français et Biringen du côté allemand, organise depuis de nombreuses années une fête d’été et un défilé carnavalesque transfrontalier. Le départ du défilé sera donné cette année de Waldwisse le dimanche 7 février à 14 h 11 très précise pour se diriger ensuite vers Biringen, distante d’un petit kilomètre. Musique, restauration et ambiance seront ensuite assurés à la Dorfgemeinschaftshaus locale, euh… la salle communale locale. Une douzaine de chars et groupes costumés sont d’ors et déjà annoncés avec la participation des villages de Grindorf-Bizing, Hunting, Laumesfeld et Sierck-les-Bains. Le côté administratif de l’assemblée a ensuite fait apparaître un bilan financier positif mais l’accent a été mis sur le côté aléatoire de ce genre de manifestation qui est toujours tributaire de mauvaises conditions climatiques qui peuvent plomber ce résultat. D’où la nécessité d’être prudent entre le besoin des investissements en matériel et la réserve financière. Pour ce qui est du carnaval, les bénéfices, relativement modestes, sont tous les ans redistribués entre les chars et groupes costumés pour aider au financement des matériels et costumes. Le président Jean-Michel Dorbach a ensuite invité au pot de l’amitié en insistant : « … l’amitié entre deux pays est parfois fragile mais elle existe depuis de nombreuses années entre Waldwisse et Biringen, et j’espère qu’elle durera de nombreuses années encore. »

 

Source texte et photo Républicain Lorrain du 08/01/2016

Please reload

C'est arrivé en 2016

© 2019 by Patrick Neisius with Wix.com

Dernière mise à jour le 13-11-2019